Les "services" ont-ils organisé les assassinats politiques en Tunisie ?

Ainsi donc, on a le nom de l’exécutant des deux assassinats politiques ciblés en Tunisie. Les autorités ont donné cette information hier, mais n’ont toujours pas révélé les noms des commanditaires réels de ces assassinats.

On sait néanmoins que l’exécutant est un jeune salafiste suivi par les services français (et autres bien sûr) depuis 2003 au moins.

Que faut-il comprendre par là ? Que les services Français du renseignement sont très proches de cette affaire d’assassinats politiques ? Que d’autres services du même genre seraient probablement impliqués ? Les services algériens , entre autres ?

Si cela se confirme, on comprend d’ors et déjà que des États tels que la France interviennent directement dans le processus de transition en Tunisie, et quelle intervention ! ? 🙂

Cette affaire m’a de suite fait penser à l’autre affaire « française » aussi, du jeune Mohamed Merrah, djihadiste ayant commis des crimes spectaculaires en France, quelques jours à peine avant l’élection présidentielle organisée par Don Sarkozy. Le même Merrah ayant été bizarrement exécuté par la police au moment de son arrestation. Et c’est aussi ce même Merrah qui, en tant que Djihadiste Islamiste, avait déjà fait le tour des pays du Moyen Orient, Israël compris. Or comment peut-on transiter par l’aéroport de Tel Aviv quand on est djihadiste islamiste ?

Une seule réponse à cette question : C’est que ce jeune était un « agent » de ces mêmes services. La suite on la connait.

Cette affaire tunisienne nous fait drolement penser à ce genre de scénarios.

Je pense que cette situation est d’une extreme gravité, car on voit clairement le type d’interventions que font les services français (et autres) dans les affaires intérieur d’un pays comme la Tunisie. L’Égypte subit en ce moment même la même chose, visant à mettre fin au processus révolutionnaire qui a commencé avec le départ du dictateur. Les puissance internationales viennent de faire un coup d’État contre la légitimité des urnes.

On attend donc, les révéléations officielles à propos des réels commanditaires de ces assassinats politiques en Tunisie, commanditaires que les services de sécurité tunisiens connaissent clairement, bien sûr.

Et personnellement, j’aurais souhaité que cette annonce soit faite le plutôt possible, et de manière très claire. Que l’opinion publique nationale et internationale (et française en particulier) soient informées de ces agissements qui ont dépassés toutes les limites supportables.

Et enfin, j’espère que nos amis tunisiens de l’opposition, prendront aussi acte de ce complôt horrible sorti des bureaux des « services » et qu’ils ne tomberont pas dans ce piège que tout le monde connait désormais. Le but du complot étant de tuer la Tunisie et sa noble révolution, au moment où celle-ci aura réussi à faire un long, dur mais très positif chemin.

Allah yehdi Ma Khalaq

Saha Ramdankoum

A bon entendeur…..

Samir 27/07/2013

>> Lire sur nawaat.org >> Qui est Boubaker Al-Hakim, tueur présumé de Mohamed Brahmi ?

Place aux jeunes révolutionnaires !!

A suivre les tristes dérapages qui se déroulent en ce moment même en Tunisie et en Égypte, j’en arrive à me dire que la prochaine « étape qualitative » dans la marche vers la dignité (État de droit et réellement démocratique, alternance au pouvoir , réelle représentativité du peuple et respect du choix populaire sorti des urnes), cette étape consistera à se débarrasser de toute la vieille garde et classe politique actuellement en poste dans les partis du gouvernement comme dans ceux de l’opposition.

Cette classe politique est hors temps, et est incapable de mettre l’intérêt national et les aspirations légitimes du peuple au dessus de toutes les autres considérations. Cette classe politique est irresponsable et elle est capable de mettre en danger les acquis de la révolution, par une simple logique de calculs politiciens (boutiliciens), et parfois personnels.

Toute la classe politique qui s’est accaparé la révolution, alors qu’ils ne l’ont pas faite pour la majorité d’entre eux, doit partir et laisser la place aux jeunes, beaucoup plus lucides et plus matures, en adéquation avec leur temps et avec les vraies motivations qui ont poussées les citoyens à marcher sur la dictature de l’ancien régime, souvent aux prix fort de leurs vies et celles de leurs familles.

A mon avis, ceci n’est pas une négation du parcours des uns et des autres, mais une nécessité qu’exige cette période trouble que vivent ces deux pays.

Le temps d’une avancée qualitative vers l’avant est arrivé.

Vive la jeunesse et honte à tous les irresponsables qui sont dans la place et qui sont capables de mettre le feu au pays, pour prendre le pouvoir tant espéré.

Samir 26/07/2013

Ah ce cher Bassem

Je ne suis pas plus convaincu par cette posture que par les positions destructrices du compromis politique en Égypte … positions qu’il a largement défendues depuis des mois.

Au de-las du sarcasme politique (légitime), il y’avait aussi opération de torpillage médiatique du processus de transition, et une mise en place des conditions du retour du régime des militaires au pouvoir, via coup d’état si nécessaire.

Et le coup d’État fut…. bien sûr.

Ce cher Bassem, prend alors un peu de recul, dénonce les propos fashistes (c’est lui qui le dit ainsi) de ses propres amis « libéraux » sur les plateaux des télévisions égyptiennes , et au passage il soutien et applaudi le coup de force militaire contre la légalité dans son pays l’Égypte.

Je pense que cette façon de faire médiatique est un classique de la manipulation et de la mauvaise foi. Ceci est mon avis 🙂

Cela me rappelle cette anecdote concernant certains titres de la presse française, dits de gauche, qui n’avaient pas hésité à matraquer des « Unes » extrêmement provocantes et à la limite du racisme, à peine quelques jours avant l’élection de Sarkozy à la présidence de la république en France.

Ces mêmes journaux, qui redeviennent le lendemain de l’élection , des « opposants de gauche » aux politiques jugées trop libérales de Sarkozy. Je me rappelle des journalistes de la télévision Zalea TV (maintenant disparue) qui en avaiten fait un sujet, avec entretien avec les journalistes de la rédaction de Libération.fr (pour ne pas le citer). Ils les avaient interpellé à propos de ce dérappage qui n’aura duré que quelques jours (??!!)

Matraquer à 2 ou 3 jours du rendez-vous électoral, des Unes sur les banlieues et les faits divers liés aux maghrébins, n’était pas due au hasard bien sûr. Le tout consistant à reprendre sa position « normale » juste après avoir réussi à faire élire Sarkozy (l’ami des patrons … du journal Libé) … bien sûr.

Voilà à quoi ressemble donc, les récentes sorties de l’animateur Bassem. Il est , en réalité, responsable lui aussi de cette grave dérive de la situation en Egypte, selon mon avis personnel.

Et il ne lui reste qu’à faire son mea culpa …. ce qu’il est loin de faire of course, en « star bien rodée » de la scène médiatique égyptienne, ….. la plus indépendante de la région du monde arabe … diront peut être certains 🙂

Samir 16 07 2013

باسم يوسف يكتب: ما عاد يعيش بها أحد

ألف مبروك يا جماعة فقد تخلصنا من الإخوان للأبد. ألف ألف مبروك، يااااه كانت غمة وانزاحت.

أbassemخيرا سنرى مصر بدون إخوان وإن شاء الله حتكمل ومش حنشوف سلفيين تانى. كلها كام يوم ويحصلوا الإخوان إلى السجون والمعتقلات وتعود مصر للمصريين. أيوه، تعود مصر للمصريين اللى شكلهم حلو ونضيف من غير دقن ومن غير نقاب. المصريين اللى بنشوفهم فى الإعلانات والمسلسلات. خلاص تعيش مصر حرة ليبرالية. بلا إخوان بلا سلفيين بلا إرهابيين يا شيخ. نعم؟ بتقول ايه؟ فيه إخوان ماتوا عند الحرس الجمهورى؟ طب وإيه اللى وداهم هناك؟ ايه ده انت مش فرحان فيهم؟ إنت مش شمتان فيهم؟ يبقى انت معاهم! يبقى انت ضد الجيش والوطن وبتشتغل إرهابى بعد الظهر!

ــ لا يا سيدى انا مع اللى حصل فى تلاتين يونيو وشايف إن مرسى ماكانش ينفع يكمل لكن مش معنى كده انى ماطالبتش بالتحقيق فى اللى حصل فى الحرس الجمهورى أو إنى أعرف لغاية امتى حتفضل القنوات دى مقفولة أو إنى أشوف إن لغة القنوات الخاصة الآن مليئة بالتحريض والعنصرية.

ــ لا لا انت واحد مايع. خللى حقوق الإنسان دى تنفعك. لا ينفع الا الشدة مع هؤلاء. يجب أن نطهر بلادنا منهم.

ما سبق عزيزى القارئ هو لسان حال الكثيرين ممن يعيشون نشوة الانتصار الساحق على الإخوان أو هكذا يتصورون. هؤلاء لا تختلف ميولهم الفاشية عن ميول المتأسلمين الذين يرون أنك يجب ان تختفى من هذا الكوكب نصرة للدين ولكننا مختلفون، فنحن نفعلها نصرة للوطن. هؤلاء بليبراليتهم وتشدقهم بالحرية لا يختلفون عن خالد عبدالله «الداعية» بتاع ربنا الذى كان يتألق بعبارته المفضلة: «ربنا يريحنا منكم ومن أشكالكم».

أنا لا أثق بالإخوان ولا أصدقهم فبالتجربة هم لا يحترمون كلمتهم ويكذبون ويكذبون مادام ذلك يخدم هدفهم السياسى ولديهم من التخريجات والمبررات التى تمكنهم من لوى عنق الدين ما دام يخدم السياسة. الإخوان والسلفيون وقفوا وصفقوا لمصطفى بكرى فى مجلس لشعب وهو يتهم البرادعى بالعمالة.

الإخوان والسلفيون وقفوا مع الداخلية وطالبوا بقتل من يقترب منها وقالوا عن المعتصمين بالتحرير بلطجية وعملاء وشواذ ومدمنى مخدرات. الإسلاميون هم أول من لحس البيادة واعتبروا أن الهجوم على الجيش هو هجوم على الوطن. الإسلاميون هم أكثر من خون الأقباط وتجاهل قتلاهم فى ماسبيرو واتهمهم بالعمالة وبالاستقواء بالخارج ثم جرى ممثلو الإخوان على واشنطن والمحطات الأمريكية الفاجرة الكافرة المعادية للإسلام وهللوا لإشاعة تحرك بوارج أمريكية نحو مصر وعلقوا اللافتات بالإنجليزية فى منصة رابعة.

البلتاجى قال إن العمليات الإرهابية فى سيناء ستتوقف فى اللحظة التى سيعود فيها مرسى للحكم أى أن قيادى إخوانى يعترف أن رئيسه المخلوع يعتمد على إرهابيين لتثبيت دعائم حكمه.

نعم فعل الإخوان كل ذلك وأكثر ولذلك استحق مرسى أن يخرج الناس عليه واستحقت جماعته الكراهية والنفور من الناس ويستحق قيادات الإخوان التحقيق معهم فى تهم التحريض والعنف وعلاقتهم الخارجية المشبوهة. ولكن كل ذلك مسار سياسى قانونى جنائى يجب أن يأخذ مجراه.

ولكن لديك على الأرض حالة إنسانية. ناس فقدوا حياتهم سواء من الإخوان أو من الجيش أو من الأهالى المتضررة كل يوم من توابع الاعتصام الممتد فى رابعة. لديك مواطنون يعتقدون أنهم لو تركوا الاعتصام سوف يقتلون أو يسجنون. هؤلاء يا سيدى لن يختفوا من الساحة. ولو ذهبوا من رابعة سيعودون إلى بيوتهم بكراهية وإحباط وغل يكبر ويتوحش فى أقاصى الصعيد ومجاهل الدلتا وسيعود بصورة أخرى أكثر عنفا.

نشوة الانتصار والتعالى والغرور التى نراها الآن بالإعلام الخاص هى ما أنهت سطوة الإخوان وأطاحت بشعبيتهم ونحن الآن نعيد نفس الأخطاء كأن لدينا ذاكرة السمكة.

أستطيع أن أكتب مجلدات فى مدى غباء الإخوان وافسادهم للدين والسياسة ولكن تلك معركة أخرى بأدوات مختلفة. ولكننا نخسر هذه المعركة قبل أن تبدأ لأن مدعى الحرية ومن كانوا يصرخون من فاشية وعنصرية الإخوان يساهمون فى إعادة التعاطف معهم ويمثلون عارا على مبادئ الحرية التى يتشدقون بها. نحن نتجه بامتياز لأجواء التسعينيات حيث ركنا إلى الحل الأمنى والتشويه الإعلامى وتركنا نارا تستعر فى الصدور وتطرفا يتزايد يوما بعد يوم. نعم كان غلق القنوات مهما فى مرحلة حساسة ولكن أنا أقول اتركوهم يعودوا ويتكلموا فما زادهم ذلك إلا كراهية ونفورا. لا تعطوهم فرص عيش دور الضحية. مم تخافون؟ من خطابهم الإعلامى العنصرى؟ أم من غبائهم السياسى المفضوح؟

عزيزى الليبرالى الكاره للإخوان، منذ عدة أسابيع كنت تئن بالشكوى يائسا من انصلاح الحال والآن بعد أن من عليك الله بزوال الغمة أصبحت نسخة منقحة من فاشيتهم ومن عنصريتهم. ستقول لى إنهم يستحقون وإنهم ساندوا السلطات واستقووا بها عليك وكذبوا وغشوا ونشروا وصدقوا إشاعات التخوين والتكفير. لكن هل هذه حجتك؟ هل جعلت أسلوبهم المنحط مثلا أعلى لك بدلا من أن تحترم المبادئ التى طالما ناديت بها؟ هم فقدوا بوصلتهم الأخلاقية منذ زمن بعيد، هل ترى ذلك مثلا يحتذى به؟

ألا ترى أنك بتحريضك على الفلسطينيين والسوريين لم تختلف عن تحريضهم على الشيعة والبهائيين والمسيحيين والمسلمين الذين اعترضوا على الإخوان والسلفيين؟ لقد استبدلنا فزاعة «عداوة المشروع الأسلامى» بفزاعة «عداوة الوطن وخيانته». اختلفت الافكار والتوجهات والمظاهر وبقيت الفاشية والعنصرية لتجمعنا على الكراهية وتؤلف بين أحقادنا.

حاكم القيادات الإخوانية وحقق فى أحداث الحرس الجمهورى واعمل على إرساء مبادئ العدل سواء كان الضحية من معسكرك أو المعسكر الآخر. طالب بإطار واضح لعمل الأحزاب السياسية حتى لا يتغول الخطاب العنصرى والطائفى مرة اخرى. نعم يجب أن يحاكم قيادات الإخوان كما حوكم قيادات الحزب الوطنى فى حالة توافر الأدلة وفى إطار القانون ولكن تذكر أنك لن تستطيع أن تمحو الآلاف المؤلفة من الوجود. لن تستطيع أن تعتقل الآلاف بعائلاتهم وأطفالهم ولن تستطيع أن تمنعهم من الفوز بانتخابات النقابات. وكل ما تفعله أنك ترتكب نفس اخطاء الماضى بدفنها الآن ولكنك مجرد تؤجلها لتنفجر فى وجهك أو فى وجه أطفالك وأحفادك.

تحية لمن لم يتركوا نشوة الانتصار تنسيهم إنسانيتهم. هؤلاء القلة معزولون منبوذون من الجميع. هؤلاء غير مرحب بهم فى أى من المعسكرين إن لم يبدوا فروض الولاء للكراهية والشماتة.

الإنسانية الآن أصبحت جزيرة معزولة بين أمواج العنصرية والتطرف. يعيش عليها هؤلاء المنبوذون، تضيع اصواتهم فى وسط نداءات الانتقام ودعوات القتل. لا يبدو أن هناك توقعات متفائلة بزيادة عدد سكان هذه الجزيرة فى القريب العاجل ولكن ربما فى المستقبل يبدأ الناس فى الهجرة إليها ويحاولون أن يتعرفوا على مخلوق تم انتزاعه منا جميعا يسمى الإنسانية.

أكثر ما أخشاه أن يأتى وقت علينا نمر بهذه الجزيرة فنضرب كفا بكف ونقول «يا خسارة، ماعاد يعيش بها احد».

شاهد المحتوى الأصلي علي الفجر الفني – باسم يوسف يكتب: ما عاد يعيش بها أحد

http://fan.elfagr.org
16 07 2012

 

Révolution ou Contre Révolution ?

« La révolution » qui donne aux islamistes accès au gouvernement est une « contre révolution » affirment certains amis. …. et tout ceci explique bien sûr tout cela !

Il y’a quelques mois, c’était Kadhafi qui aura été élevé au rang de grand président aimant son peuple, ayant développé son pays et surtout qui aura sauvé l’Afrique. C’était un « grand homme ».

Maintenant c’est Bashar el Assad qui a droit aux mêmes honneurs. Car Bashar est un homme d’Etat exceptionnel, c’est l’axe du bien et de la « Mouqawama », un rempart à l’impérialisme israelo-américain et . La répression contre les premières manifestations populaire, légitimes et pacifique d’il y’a deux ans n’étaient qu’une invention médiatique bien sûr.

Voilà qui résume la situation et qui nous explique qu’il s’agit de choisir son camps de suite et sans tergiversation. Comme avec Kadhafi il s’agit d’être contre ou pour l’impérialisme, et nul autre choix.

Je vous avoue que je suis très mal à l’aise avec ces postures (que je respecte ceci dit au passage) mais que je ne partage absolument pas.

Comment pouvons-nous être piégés à chaque fois par ce genre de postures, qui nous fait « obligatoirement » choisir entre un dictateur (élevé au rang de sauveur) et l’impérialisme occidental (ou autre d’ailleurs, on en parle moins) ?

Pourquoi la volonté populaire (quelle qu’elle soit) est-elle méprisée, ignorée au profit d’autres calculs considérés plus importants ?

Qui peut se prévaloir de connaitre l’intérêt d’un peuple mieux que ce même peuple ?

Je pense que tout le monde est conscient du fait que l’occident a très tôt tiré les leçons de cette situation, et qu’il compte bien peser de tout son poids pour garder ses intérêts vitaux, mais cette réalité que personne n’ignore, peut-elle nous pousser à considérer tout peuple qui se révolte contre la hogra, les atteintes à la dignité, la torture et la corruption à très grande échelle comme « une contre révolution » préparée et exécutée par la CIA ou autres Mossad ?

Ne pouvons-nous pas rester du coté du peuple qui souffre malgré toutes les tentations faciles de diviser les protagonistes en anti et pour l’impérialisme américain ?

Samir Hchicha
Le 02 07 2013

contre revolution

21 ans après l'assassinat du président Mohamed Boudiaf

Depuis 1992 que le président Boudiaf a été assassiné, aucune vérité n’a été faite sur cet assassinat en directe à la télévision officielle.

En janvier 1992 le régime des militaires avait arrêté le premier processus électoral démocratique en Algérie, confirmant ainsi l’illégitimité fondamentale de ce régime, illégitimité datant de la première année de l’indépendance nationale, faut-il le rappeler.

Depuis 1992 donc, que la crise politique perdure en Algérie, une crise politique noyée durant les années 90s dans un bain de sang, d’ombres et de manipulation à outrance.

A ce jour les algériens restent traumatisés par cette période là, et à ce jour les élites algériennes (si élites il y’a ?) n’ont toujours pas digéré cette étape de notre histoire politique récente. La bagarre est encore virulente à propos des responsabilités quant au chaos vécu par l’Algérie depuis cette fameuse année de 1992.

Et il est aussi aisé, je pense, de constater que le régime en place, dans un soucis d’existence, continue à alimenter cette fracture au sein de la société politique algérienne. Ainsi, régulièrement le couteau est sciemment remué dans la plaie sans que personne ne puisse arrêter la douleur ni dépasser la crise et les clivages idéologiques dans le but de vivre ensemble, dans l’intelligence de ceux qui veulent à tout prix construire un pays et une société apaisée.

Le régime qui a toujours confisqué la volonté populaire a besoin pour survivre, de diviser la société et de maintenir béante la fracture et pour cela tous les moyens sont bons. Admirons, dans ce sens, les apparitions régulières des terroristes repentis qui viennent narguer ceux qui ont subi dans leur chaire la période des années de sang. Admirons aussi les amalgames entretenus par certains à propos de l’islamisme politique allant parfois (et dans une incohérence totale) jusqu’à nier le droit des islamistes à exister dans notre société.

Cette élite politique des deux bords donc qui a été clairement mise KO et Hors Service et qui a (au moins) cette responsabilité d’être incapable de dépasser la crise politique.

21 ans après l’odieux assassinat du président Boudiaf et de tous les algériens morts violemment durant cette période, le défit d’une réelle réconciliation et d’un retour à la voix légale restent intactes.

21 ans plus tard, tout reste à faire, à commencer par la vérité et la justice pour toutes les victimes.

Samir Hchicha
29 juin 2013

ps: Aujourd’hui des dizaines de citoyens ont été arrêtés à Alger, car s’apprêtant à commémorer l’assassinat le 29 juin 1992 du président Mohamed Boudiaf.

Je vois que Marine a parlé de Boutef, en visite à Sidi Les Invalides :)

Je n’ai pas vu le passage (et je ne veux pas le voir) … car j’en ai déjà vu, lu et entendu de ces bêtises servies par une certaine propagande ici en France, et dirigée spécialement contre les Africains, les Maghrébins et les Algériens en particulier.

Rien que tout à l’heure quelqu’un me disait , avec un air de connaisseur, que c’est vraiment bizarre et dommage que les révolutions arabes aient accouché d’islamistes au pouvoir, en lieu et place de révolutions « clones » de la révolution française … suggérait-il naïvement 🙂

Voilà donc ce que peuvent donner les médias qui refléchissent en lieu et place du citoyen distrait et qui se représente le monde uniquement par la simple lucarne de la télévision. Car à la télé on lui a tellement matraqué cela assez sur les plateaux d’émissions et autres JT du 20 h, faut-il le rappeler.

« Ces arabes et ces islamistes ne nous ressemblent même pas » … « il y’a eux et il y’a nous » … le modèle à suivre … et tant pis pour la différence et la richesse potentielle qu’elle apporte. Tant pis pour le cours de l’histoire qui n’est pas tout à fait le même partout dans le monde….etc Et je vous épargne le reste des réponses à apporter face à ce genre d’ignorance chronique de ce qui se passe de l’autre coté de la frontière ou de la mer.

Quand à Bouteflika à Sidi Val de Grâce, et bien je pense que les algériens sont les premiers à s’en offusquer (mais faut-il aussi le savoir !) et si Madame Le Pen veut que l’Algérie traite avec la France comme elle le vomis à la télé, dans la dignité, et bien que ces officiels des deux cotés ouvrent les dossiers sérieux de la corruption, de financement et autres blanchiment de grosses fortunes africaines et algériennes, ici en France. Que chaque pays récupère alors l’argent qui lui est due, notamment celui illégalement transféré du Sud vers le Nord …

Car les gens un peu informés savent que les richesses se déplacent effectivement en masse, mais de l’Algérie vers la France …. Ouvrez ces dossiers, qu’on rigole un peu 🙂

Personnellement, je vous avoue que je refuse tout racisme d’où qu’il vienne. Et je dénoncerai toujours les dégâts faits par la télévision en particulier, quand elle diffuse largement une propagande de haine, même sournoise, là où elle a une mission d’information qui se veut sérieuse, et de moyen au service de la paix, du rapprochement et de cohésion entre les gens quels qu’ils soient.

La télévision et certains politiques sont des Armes de Destructions Massives …

Samir Hchicha
31 05 2013

Révélations ou simples manœuvres des clans

Perso je n’ai aucune confiance en la communication organisée par le régime, sa police politique ou certains des innombrables clans mafieux qui composent ce magma puant.

L’on voit que désormais certaines pratiques du régime, certaines illégales et d’autres servant à terroriser la population, sont clairement exposées au public (via la presse écrite, et pas via la télé officielle bien sur … différence d’impact sur l’opinion publique oblige).

Je ne sais pas ce que cache ce genre de manœuvres ni à qui profite tout cela.

Une chose me semble néanmoins sûre, c’est que ce système, ses composantes, ses manœuvres et autres propagandes ne visent ABSOLUMENT PAS le bien être des algériens. Au mieux, ce sont juste d’autres règlements de compte, à rajouter à la longue liste des coups bas auxquels on assiste régulièrement.

Samir Hchicha
Le 30 05 2013

Ceci est un simple commentaire sur cette information :

>> Mater l’opposition, terroriser les voix discordantes (el watan 30 05 2013)

Crime barbare à Londres, et les autres crimes alors ?

Dans le Métro, ce matin je voyais que tout le monde avait le nez plongé dans les journaux gratuits, et plus particulièrement sur la page annonçant le massacre du soldat anglais hier, dans la rue à Londres par deux hommes, et pour des raisons qu’on ignore pour le moment.

Les médias parlent déjà d’acte barbare commis par des musulmans et au nom de dieu. Voilà donc une autre situation que tous les musulmans du monde, et ceux vivant en occident doivent assumer, et de manière totalement injuste.

Tous les musulmans ne sont pas responsables de ce genre d’actes de grande folie (si toute fois il s’agit bel et bien d’un acte commis par des musulmans et au nom de l’islam).

Par ailleurs, et je le disais ce matin à un ami qui m’interrogeait à ce propos, faut-il rappeler que des milliers, peut être des centaines de milliers de personnes civiles et innocentes, sont mortes, de manière tout aussi barbare suite aux attaques perpétrées par les armées occidentales dans des pays musulmans, Irak et Afghanistan pour ne citer que ces deux cas.

M’est revenu en tête par exemple le massacre de deux familles irakienne, un soir tué par une attaque d’hélicoptère de l’armée américaine, et qui avait bien sûr filmé la scène du massacre grâce à leurs appareils de surveillance. Cette scène a été révélée par la presse US longtemps après l’acte barbare.

Pourtant les médias ne qualifiaient pas cet acte de barbare, mais d’un simple ratage , ou d’un simple dommage collatéral.

Toutes les barbaries sont à dénoncer chers amis … quelques soient les victimes ou les meurtriers. Faire du 2 poids et 2 mesures relève quasiment de la complicité, au moins intellectuelle, et peut être plus.

A bon entendeur … Peace … Salam alikoum

Samir Hchicha

Photo: Image d’un acte barbare de l’armée américaine en Irak. Qualifié de simple bavure … of course

Nouveau documentaire sur l'assassinat des moines de Tibehirins (mon opinion)

Ait Aoudia qui fait ce nouveau « reportage » me fait penser à un simple militaire algérien qui répond à des questions très gentilles, n’est ce pas?

Il dit que l’affaire c’est celles qu’ils racontent ……. « point » … insiste t-il.

On a juste envie de lui répondre « oui hadarat » ! 🙂

Avouons aussi que l’on aborde le sujet d’une manière ultra superficielle, y compris dans cet entretien. On aurait voulu qu’il nous dise par exemple ce qu’il pense du fait que ce « GIA » qu’il désigne comme seul et unique accusé (sans possibilité de discussion), qu’il nous dise si ces « terroristes » ne flirtaient pas avec certains elements des services de renseignements algériens ?

Ce type de flirt (et encore certains observateurs savent que c’est bien plus grave que ça) est occulté de manière magistrale dans ses déclarations. On ose meme pas lui poser la question … c’est dire ! 🙂

Nos défenseurs de la version officielle de ce drame, ne veulent meme pas savoir pourquoi certains « chefs terroristes » n’ont jamais été inquiétés, et pour certains ne sont jamais jugés, alors qu’ils sont officiellement détenus par les services de sécurité algériens ?

Et bien, l’on peut facilement déduire , je pense, que tout cela n’est que propagande très facile à détecter et à démonter et qu’il continueront à faire ainsi tant que le pouvoir des armes et de la force restera entre leurs mains.

L’on peut aussi aisément comprendre que même du coté français certains continuent à salir la mémoire de ces moines sacrifiés par des barbouzes qui se disent « civilisés ».

– Entretien avec Ait Aoudia:
http://www.elwatan.com/actualite/c-etait-bel-et-bien-le-groupe-islamique-arme-gia-23-05-2013-214826_109.php

– A propos de ce documentaire, par Algeria Watch
http://lequotidienalgerie.org/2013/05/21/tibhirine-la-these-officielle-resurgit-sur-france-3/

La mise au point du docteur Sidhoum, milmitant des droits de l’homme.
http://lequotidienalgerie.org/2013/05/15/crimes-contre-lhumanite-commis-en-algerie-les-reseaux-neo-coloniaux-reprennent-du-service/

Qui veut être président à la place du président ?

Je note comme probablement tout le monde, que la guerre pour être président à la place du président est déjà lancée …. et ceci depuis les premières « révélations » faites par le DRS (police politique en Algérie), des affaires de corruption qui touchent exclusivement le « clan du président ».

Certains connaisseurs du fonctionnement opaque du régime, avaient tout de suite compris que le but de ces « enquêtes » était simplement de barrer la route au clan de Bouteflika et ainsi arrêter là les privilèges tirés de la situation qui dure depuis 1999 (année de prise de pouvoir par Bouteflika et sa clique, mis en place par les chefs militaro-mafieux, faut-il le rappeler).

Je note aussi, que cette guerre de succession est strictement limitée aux clans du régime, une guerre que tous les algériens connaissent car récurrentes pour chaque élection présidentielle.

Certains considèrent que cette gueguerre interne au régime est normale, alors qu’en réalité cette situation ne fait que montrer au monde et aux algériens les limites de la « démocratie » algérienne. Une fausse démocratie qui éloigne strictement les citoyens et le peuple concernant toute représentation politique légitime au sein des institutions de l’Etat.

Cet Etat n’appartient pas aux algériens dans leur totalité, mais appartient seulement à une caste et à des clans qui se disputent la prise du « koursi » et des privilèges qui vont avec …

Certains de nos concitoyens (en majorité issus d’une élite qui souvent ne représente pas grand chose au sein de la société), s’inscrivent néanmoins dans ces batailles internes au régime, croyant naivement (pour certains d’entre eux) que l’opposition au régime se faisait ainsi, en soutenant un clan contre un autre.

Et il est bien évidemment faux de considérer ces luttes internes comme une lutte entre opposition et tenants du pouvoir. Ceci est une simple illusion largement entretenue par les médias algériens, médias loin d’être autonomes des centres de décisions du système en place, comme tout le monde le sait.

Alors, chers compatriotes et concitoyens, l’opposition réelle au régime ne se fait pas en s’inscrivant dans le stricte schéma de la guerre des clans. L’opposition réelle doit impérativement s’inscrire en dehors de tout agenda mis en place par les clans mafieux en guerre pour la prise du butin « Algérie ».

Et ne pas prendre en compte cet état de fait , c’est tout simplement se rendre coupable de complicité (et plus si affinités) dans le cours désastreux que prennent les événements.

Mais combien d’acteurs politiques y’a t-il, et qui sont capables d’agir et d’exister en dehors de ce schéma mortel des clans mafieux en guerre ?

Samir Hchicha
21 05 2013