Aujourd'hui 19 mars 1962 – 19 mars 2016

Le 19 mars 1962 …. c’est le jour du cessez le feu qui a marqué la fin de plus de 7 années et demi de guerre atroce qui a mis fin à 132 ans de colonisation injuste et criminelle.

L’indépendance ainsi chèrement payée a ensuite été détournée par des putschistes et d’autres criminels ont pris la place de ceux d’avant. Les coups d’état et les violences sur la société se sont alors succédés sans interruption à ce jour pour faire de notre pays une dictature violente et injuste depuis le jour de l’indépendance en 1962.

En 2016, on constate clairement que la révolution du peuple algérien subit encore des attaques de partout. Des « nostalgériques » d’abord , qui hier, lui ont fait la guerre pour maintenir intacte l’ordre colonial, continuent encore à ne pas accepter la fin du colonialisme de papa. Elle subit aussi malheureusement les assauts de certains « tawaana », des nôtres qui n’ont jamais accepté que le peuple algérien retrouve enfin sa dignité et le droit effectif de prendre en main son propre destin. Une dictature forte est une dictature qui réussi à brouiller l’Histoire du peuple.

Défendons la mémoire de ceux qui ont souffert pour l’indépendance de notre pays, ne laissons pas les vautours de l’Histoire déformer la réalité de ce qui s’est passé.

Gloire à nos martyres
Allah yarhem Chouhada.

Samir

جائرة محمد خليلي 2016 تمنح للمحامي عبد الغاني بادي

تم الإعلان اليوم بفوز الأستاذ المحامي عبد الغاني بادي بجائزة « محمود خليلي » لسنة 2016. و للتذكير هذه الجائرة هي من انشاء مؤتمر للتغيير الديمقراطي تخليدا للمناضل و المدافاع عن حقوق الإنسان المرحوم محمود خلبلي.

و قد تم حفل التشريف و استلام; الجائزة اليوم في الجزائر العاصمة بحضور صحفيين و محامين و حقوقيين. و قد سلمت له الجائزة من طرف ثلاثة حقوقيين قدامى الدكتور صلاح الدين سيدهم، و المحاميين بديعة حمزة شريف و شريف معربة.

و المعرف عن المحامي عبد الغاني بادي انه حقوقى محنك لا يبخل أبدا في الدفاع عنالمظلومين و الضعفاء و التكفل بالقضايا المتعلقة بحقوق الإنسان.

الجزائر العاصمة 12 مارس 2016
عن مؤتمر التغيير الديمقراطي

« Al Kaskita wal Cijar » j’ai lu le livre de Ghani Mahdi

Par Samir Belatèche

J’ai aimé lire le livre de Ghani Mahdi car je n’ai pas pu m’empêcher de m’identifier au personnage du roman. Un jeune algérien parti sous la contrainte à l’étranger avec l’espoir de revenir bien sur mais aussi avec cet attachement sans pareil à la terre natale et aux racines. Le jeune est aussi parti avec l’espoir de s’en sortir, de survivre à un moment ou la mort avait frappé des algériens par milliers. C’était les années 90 en Algérie, années sombres que beaucoup d’entre nous connaissent.

A Paris il rencontre l’amour. Un amour « qui l’explose »  comme le dit le personnage lui même. Mais cet amour n’a pas duré dans le temps. il finit même par le rater complètement. Je vous laisse le soin de lire le roman pour connaitre le pourquoi de ce ratage. Et en parallèle de cette histoire, le livre nous raconte aussi l’histoire d’un autre ratage, celui de la construction de l’État et de la nation algérienne, décrit ainsi dans les différentes étapes politiques vécues par l’Algérie. Le jeu des chaises musicales entre l’armée (et l’armée lol ) et les civiles qui ont tenu le pays d’une main de fer depuis 1962 date de l’indépendance nationale. La casquette et le cigare, et les chapitres se succèdent pour revenir sur les coups d’état, les assassinats, les privations de liberté et même de joie de vivre.

11114747_1620735464879888_4985404977797846099_oLes mots pour dire l’essentiel

Le livre est aussi biographique me semble t-il, et Ghani nous gratifie de plusieurs poèmes qui ont accompagné l’histoire de ce jeune algérien, parce qu’au fond,  il n’y a pas mieux que la poésie, je pense, pour dire ce qu’il y’ a de plus intime en nous, de plus profond aussi d’ailleurs. J’ai aimé lire ce livre enfin, car comme tout ce que fait Ghani, ses émissions à la télévision comme pour ses écrits,  il dégage de la vie et de la très jolie poésie en plus de la prise de position citoyenne (ou politique si l’on veut) qui ne peut laisser indifférent. Que l’on partage ou pas d’ailleurs ses positions.

A mon sens Ghani Mehdi est un journaliste mais aussi un artiste de talent, et un humain très sensible. Il réussit à intéresser beaucoup de jeunes à la politique et même à la lecture, ce qui n’est pas rien je pense. Son émission à la télévision est suivie par de nombreux jeunes algériens qui raffolent de l’humour et de l’ironie avec lesquels sont abordés les sujets.

Ghani Mahdi d-amdan comme dirait un ami .. un être humain comme nous,  aimons le comme il nous aime …. ya djedkom !!  N’hésitez pas à lire le roman « La Casquette et le Cigare« , et n’hésitez surtout pas à débattre les sujets proposés.

Tout ceci n’est bien sûr qu’un point de vue personnel. Vous pouvez acheter le livre sur internet , disponible

là http://www.ebay.co.uk/itm/171918313880?ssPageName=STRK%3AMESELX%3AIT&_trksid=p3984.m1558.l2649
et là http://www.amazon.fr/s/ref=dp_byline_sr_book_1?ie=UTF8&text=GHANI+MAHDI&search-alias=books-fr&field-author=GHANI+MAHDI

L’unique page de Ghani Mahdi sur facebook est là (toutes les autres ne sont pas de lui, vérification faite auprès de l’auteur) https://www.facebook.com/GhaniMahdi

NB: Les amis de Londres peuvent acheter le livre à l’occasion de la vente dédicace ce 19 septembre 2015 comme indiqué sur l’image jointe (cliquer pour l’agrandir).

Ci-dessous un petit entretien vidéo que m’a accordé Ghani lors de son passage à Paris.

Samir Belatèche

 

"Le temps des faux débats est révolu". Qui va sauver l'Algérie ?

« Le temps des faux débats est révolu », nous disait en commentaire hier notre ami et compatriote Hacene Loucif sur facebook.

Je partage totalement cette affirmation, car comme l’ont remarqué tous les observateurs sérieux de la situation algérienne, nous sommes vraiment dans une phase très critique de notre histoire.

Le régime en place est totalement déliquescent, et le pays est mis face à une situation des plus méchantes au regard de l’environnement international et au regard aussi de la situation socio-économique du pays qui nous fait craindre que l’explosion générale est imminente (des milliers d’émeutes chaque année, sans jamais trouver de solutions sérieuses et globales).

– – C’est tout cela qui doit nous interpeller en tant que citoyens qui essayons d’être responsables. Et c’est tout cela qui fait dire à plusieurs compatriotes, de tous les bords politiques que l’heure est grave et nous impose maintenant plus que jamais, d’aller vers une ALTERNATIVE SÉRIEUSE ET CRÉDIBLE au régime actuel.

En effet, de partout l’on entend des algériens appeler au COMPROMIS POLITIQUE nécessaire à une sortie de crise honorable et viable pour notre pays.

Les militants sont ainsi appelés à se concerter et à aller vers ce chantier énorme mais très important pour la survie de notre pays. C’est maintenant que nous devons assumer nos responsabilités citoyennes envers notre pays et notre peuple, et chacun de nous est tenu de prendre contact avec les autres algériens soucieux du devenir de notre pays.

Il est évident aussi que ce compromis suppose des discussions, des débats qui se veulent sérieux et responsables, les vrais débats doivent avoir lieu maintenant et de manière large de sorte à donner toutes les chances pour ce chantier d’avancer. En cette phase, il est plus que jamais important de dépasser nos différences idéologiques et partisanes dans le seul soucis de faire avancer les choses ainsi présentées.

C’est de la vie de notre pays et de l’avenir de notre peuple dont il s’agit. Et à mon humble avis, c’est maintenant que nous pourrons voir qui est sérieux et sincère envers ce pays, et ceux qui ne le sont pas.

Sans cela, nous serons aussi responsables de la suite des événements qui s’annoncent chaotiques pour ce beau pays que nous aimons tous et pour ce peuple qui est le notre, celui de nos familles, de nos amis et surtout celui pour lequel tant de souffrances ont été consenties pour une vie digne, respectable et sereine.

Espérant que nous serons tous à la hauteur de cet enjeu vital.

Incha allah.

Samir 05 03 2014

Égypte. Sale temps pour les égyptiens

Lors du coup d’état du 03 juillet 2013 en Egypte, un ami à moi, se déclarant démocrate (mais en réalité non pratiquant), avait applaudi ce coups de force, et me disait avec une « naïveté » déconcertante qu’il est content et qu’il n’a pas peur pour la démocratie, puisque l’armée va se retirer très vite pour rendre le pouvoir au peuple (faisait-il semblant de croire!). L’essentiel était de stopper les islamistes à qui il reprochait leurs « intentions supposées d’hégémonie ». Moi je connaissais la réalité de ses fausses affirmations en total déphasage avec les faits politiques en Egypte, et je connaissais aussi trop cette position de certains qui applaudissent les putschs militaires, dès qu’ils ont perdu des élections. C’est malheureusement du « déjà vu » pour l’algérien que je suis.

Perso, j’étais clairement triste et abattus , le scénario algérien se rejoue à l’identique en Egypte, et la suite des événements étaient pour moi connue et facile à deviner. Des assassins de l’armée et leurs collaborateurs de la société civile ont pris le pouvoir par la violence , font payer très cher à la population sa volonté et ses désirs de liberté et de dignité, et ne ils lâcheront plus le morceau tant que cela restera possible pour eux.

Les généraux égyptiens font donc comme leurs collègues algériens, ils tueront des millions de citoyens si cela s’avère nécessaire pour garder le pouvoir et les millions de dollars qui vont avec.

Comme pour l’Algérie, une petite partie de la société civile, et de l’élite (auto proclamée « démocrate ») sera utilisée pour justifier l’injustifiable et pour tenter de blanchir une façade démocratique tellement sale et puante.

Depuis le coup d’état militaire contre la légalité en Égypte , des dizaines de milliers de morts sont comptabilisés, en plus des arrestations arbitraires, des violences et des tortures sur toutes les voix dissidentes. Et je passe sur le système politique et médiatique totalement verrouillés sans aucune gène, et ceci est vrai malgré les discours creux et fallacieux de certains portes paroles civiles pour le compte des chawichs – militaires putschistes. L’Égypte est volontairement plongée dans une situation d’insécurité afin de justifier là aussi les actions répressives des services de sécurité.

A noter aussi que malgré la répression féroce et les vrais faux attentats, la société égyptienne continue à résister pacifiquement au putsch dans le but de revenir à la légalité des urnes et à la légitimité révolutionnaire, celle qui vise à dégager la dictature et la main mise d’une oligarchie militaro-financière sur le pays et sur le peuple, une résistance qui vise à rétablir les objectifs premiers de la Révolution et de ceux qui sont sortis contre le régime de Moubarek durant l’année 2011.

En attendant, le scénario algérien se reproduit chez nos amis égyptiens à qui nous devons tout le respect du monde pour leur courage et lucidité politique dans la lutte pacifique contre la dictature des assassins et de leur clients civiles.

Samir 19 01 2014
Photo: (AFP) Préparatifs dans un bureau de vote le 13 janvier 2014 au Caire

[Vraie histoire] L'argent n'est pas tout dans la vie

Vraie histoire. Ca vient de se passer devant moi.

Je fais la queue dans un bureau tabac et devant moi se trouve un jeune homme, d’aspect normal (probablement sorti d’un chantier de batiment) qui fait lui aussi la queue.

Arrivé son tour devant le vendeur , il demande son paquet de cigarettes et aussi demande à verifier ses gains sur un jeux qu’il avait dans la main.

Surprise !!, le jeux a gagné 100 euros lui annonce le vendeur sourir au visage.

Le gars calmement remercie le vendeur et demande à reprendre son jeu sans ancaisser le gain, qu’allait lui donner le vendeur.

Il sort alors du magasin , et là il va directement voir un vieux monsieur, pauvre et sdf habitué à mendier à cet endroit là. Il lui mets le ticket gagnant dans la main et lui dit: « Tiens ce jeu c’est pour toi, il a gagné 100 euros »

Le vieil Sdf surpris lui dit :  » oh c’est vrai? …

Le jeune s’en va alors rejoindre deux autres personnes qui l’attendaient là.

Comme je passais juste à leurs cotés, j’ai compris qu’il s’agit d’un jeune roumain , visiblement tres simple et humble.

Fin de l’histoire

Ces salafistes alliés objectifs de la dictature ?!

Juste une idée, un AVIS PERSO. (pas la peine de polémiquer violemment SVP)

Ce qui peut sauver notre pays, c’est l’existence d’un grand « parti islamiste modéré » en plus des autres partis dits libéraux ou autres nationalistes.. (Ce qui n’est pas le cas pour le moment, car des islamistes modérés existent peut être, mais sont en réalité très liés aux bureaux des Moukhabarat).

Les salafistes sont un vrai malheur pour nos pays à mon humble avis.

Certains de leurs dirigeants sont totalement apolitiques et facilement entrainés sur le terrain de la violence, qu’ils légitiment à chaque fois qu’ils sont confrontés à ça. Ce terrain de la violence que maitrise à merveille le régime en place et qui fait son bonheur bien évidemment. (voir notre histoire récente des années 90s)

Les VRAIS islamistes modérés savent faire de la politique, ne confondent pas les débats théoriques et les spéculations intellectuelles et la réalité politique. Les VRAIS islamistes modérés savent mettre l’intérêt supérieur du pays au dessus de leur volonté de prise de pouvoir, et il sont surtout capables de faire des compromis dans le but de sauver un pays en danger. (voir les expériences tunisienne et égyptienne en cours actuellement).

Ce n’est pas le cas des salafistes, dont certains sont une vraie chance pour les dictateurs qui les utilisent pour justifier la violence et le maintien du pouvoir par la force des armes.

Samir Hchicha

Algérie , décennie noir et rouge, propagande et propagandistes

A mon avis et de l’avis aussi de beaucoup d’observateurs lucides et sages, il n’y a pas d’autres solutions que de passer par une justice indépendante et des commissions indépendantes pour établir la vérité sur ce qui s’est passé et concernant chaque assassinat, massacre ou autres destructions et violences pendant les tristes années 90 en Algérie.

Jusqu’à maintenant et au jour d’aujourd’hui, une seule partie concernée par ces tristes événements refuse catégoriquement toute enquête et toute vérité à ce propos. C’est le régime en place qui bloque toute recherche de vérité, aidé par une très lourde propagande véhiculée par les médias d’ici et de la-bas ainsi que par une petite caste de civiles et de politiques en charge de matraquer cette propagande.

Ceux qui demandent la vérité sont diabolisés et accusés de terrorisme et cela fait au moins 15 ans que cela dure ainsi.

On peut le lire encore de nos jours dans tous les médias et sur les réseaux sociaux aussi on peut remarquer ceux qui véhiculent cette propagande et cette violence envers celles et ceux qui demandent vérité et justice.

Voilà, les choses sont claires j’espère pour vous chers amis et chers contacts facebookiens.

Cela me permet ainsi de préciser ce genre de choses à toute fin utile (j’ai vu que certains continuent à reproduire cette propagande sur ma propre page; et d’autres n’hésitent pas à m’insulter et à me menacer sur la base de cette même vieille propagande sortie des laboratoire du régime qui refuse la justice et la vérité).

Voilà tout, et bonne journée à toutes et tous.

Samir 22/10/2013