MACRON WILL ROCK YOU !

MACRON WILL ROCK YOU ! Ou la fuite en avant d’un système politique français illégitime.

En France, les électeurs sont en train de montrer leur total rejet du système en place, en s’abstenant massivement à l’élection législative en cours (nous sommes le 18/06/2017 jour du second tour de cette élection).

Une abstention qui laisse les mains très libres à un Macron et à son parti politique LREM, « bébé né avec des moustaches », pour appliquer ses politiques antisociales et ultra libérales, présentées par la totalité des médias lourds comme du « renouveau » et même comme une « révolution » ! (propagandes et manœuvres qui auront néanmoins convaincu environ un quart des électeurs mobilisés durant les présidentielles. C’est dire les pouvoirs que détiennent les oligarques dans ce pays qu’est la France).

En fait, il s’agit d’une continuation et d’une aggravation des politiques déjà très méchantes appliquées par le parti socialiste depuis cinq ans déjà. Cinq années qui faisaient déjà suite à d’autres années ultra libérales et guerrières de la classe politique dominante en France.

Nous avons vu ces dernières semaines comment le Système se mobilise, mobilise ses médias et ses élites pour garder au pouvoir, leurs politiques de destructions sociale et économique. Nous avons aussi eu le loisir de voir comment toutes les élites de gauche comme de droite, peuvent-elles se mobiliser pour ne pas remettre en cause le système dominant en place. Très rares les élites qui se rangent du côté du peuple d’en-bas, du peuple qui subit de plein fouet les atrocités imposées par les tenants des pouvoirs politique et économique. Par principe, ces élites ont eu peur du changement qui remettra en cause un système qui les arrange finalement.

C’est ainsi qu’une guerre , parfois sans aucune éthique démocratique, a été menée contre les programmes qui pouvaient retourner la situation et tenter de freiner un peu la folie furieuse de ceux qui tiennent le pays et le monde sous leurs bottes de maîtres incontestés de la place.

Malgré toutes les propagandes, et toutes les mobilisations des élites pour contrer un éventuel changement, le mouvement de la « France Insoumise » qui a représenté le changement par la gauche (en opposition au changement par la xénophobie et le fascisme du Front National et de l’extrême droite ), est arrivée au premier tour de la présidentielle à mobiliser presque 20% de l’électorat, ce qui a bien sûr faillit l’envoyer au second tour de la présidentielle. Mais c’est sans compter sur les ressources « diaboliques » du système, qui a redoublé de propagande et de diabolisation de la FI la veille de l’élection, et c’est aussi sans compter sur deux actes dits terroristes spectaculaires (qui ne pouvaient pas mieux tomber) qui ont eu lieu à deux jours du vote et qui auront vraisemblablement permis de propulser au second tour le FN, en lieu et place de la France Insoumise.

Nous savons tous que c’est plus facile pour le système de se maintenir en organisant un second tour qui oppose Marine Lepen contre Macron. Le citoyen aura alors le choix entre le fascisme et le « beau poulain » du système. Le tour était bien joué avouons le. Macron est ainsi largement élu face à une Lepen diabolisée à nouveau, après avoir été largement « humanisée » par les mêmes médias que détiennent quelques oligarques maîtres de la place de Paris.

Une fois fait ce constat, on peut aisément comprendre pourquoi la majorité de la population a finalement déserté les urnes après ce grand carnaval qui les aura vu obligés de voter pour un candidat honnis et représentant la machine qui leur a déjà fait tant mal jusqu’ici.

Les gens ne veulent plus « se faire tordre le bras » et finissent par ne plus croire à ce système qui n’a de démocratique que les apparences. Le changement ce n’est pas pour demain la veille, a conclu à juste titre, une majorité de citoyens français. Ils n’iront pas voter pour les élections suivantes, ça ne sert à rien puisque le changement est impossible par ce mécanisme perverti des élections contrôlées par les mêmes maîtres de la place.

La France se retrouve donc ainsi avec un système politique très boiteux, de moins en moins représentatif, et des gouvernements totalement illégitimes. Il faudra notamment remarquer que la nouvelle assemblée nationale va gouverner avec une petite minorité qui ne représente pas grand chose dans la société. Cela donne bien sûr une idée sur les grandes difficultés qui risquent de se produire pour l’application des lois votées par cette assemblées dominée par les partisans du système qui ne sont pas grand chose dans la société du point de vu de la représentation démocratique.

Emmanuel Macron, et le système qu’il représente aura à gérer un pays qui n’aura pas voté pour lui. Cela ne fait-il pas penser à certains pays sous développés où les régimes en place ne sont là que grâce à la fraude électorale et parfois grâce à la violence des armes ?

Samir Belateche 18 juin 2017

Nouveautés

Discussions

Twitter

admin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *