Mohia ipi sitout :)

Mohia ipi sitout 🙂
 
J’aime beaucoup écouter Mohia dire sa poésie et quand c’est possible retrouver des bribes de ses pièces théâtrales ou de ses textes.
 
Il symbolise pour moi toutes mes « pérégrinations intellectuelles » de mes 20 ans … (c’est peut-être le recul de l’age qui me fait dire ça). Ses cassettes audio se distribuaient en cachette du temps du parti unique dans notre pays.
 
A mon sens, Mohia sait à merveille mettre en scène des situations banales et simples de notre vie pour en tirer de très belles poésies, des réflexions profondes et même une sorte de rebellion contre l’injustice, contre l’oppression politique et contre l’aliénation que tout cela génère. On peut aussi dire qu’il a été un véritable témoin de son temps, une bibliothèque de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres.
 
Il était même incontrôlable par ceux qui avaient simplement instrumentalisé , déjà alors, la revendication identitaire. Il les a dénoncé et ils lui ont bien rendu d’ailleurs. Mohia était honnis par la dictature mais aussi par une partie de « l’élite » (li brobro) qui l’ignoraient et n’aiment pas ce poète rebelle total qu’il a été jusqu’à sa mort trop précoce à 54 ans.
 
Je le réécoute régulièrement, souvent quand quand dans ma tête tout se passe en kabyle dans ce monde loin de Leflaye 🙂 Mohia est devenu ma boussole kabyle en quelque sorte.
 
… ya hasra ghaf zikenni … a-khali Moh 🙂
Samir 16/1/2016 

Nouveautés

Discussions

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *