Journalistes ou missionnaires contre les musulmans et l'islam ?

J’ai suivi hier soir sur la troisième chaine française FR3 une émission dédiée à … je ne sais même pas comment qualifier l’idée de cette émission.

J’étais en compagnie d’amis, donc un peu distrait, mais j’ai pu néanmoins suivre avec attention certains passages de cette émission à une heure de grande écoute consacrée aux musulmans, si l’on peut dire.

J’ai été choqué par la ligne idéologique très marquée suivie par cette émission. Je n’ai pas les détails sur les gens qui ont fait cela, mais j’ai envie de dire que c’est surement de vrais « connards », excusez la violence de ce terme, mais il me semble qu’il reste encore gentil au regard de l’énorme perversion du traitement fait du sujet abordé.

L’émission est passée du sujet de la « radicalisation » des jeunes en France, la prison de Fresnes, les jeunes délinquants « trop islamisés », les témoignages des jeunes athées qui ont partagé les cellules de ces « radicalisés » et qui racontent que ce sont de vrais tueurs en puissance …etc , les imams faits maison et qui disent des preches « contrôlés » dans ces prisons … etc etc

Pour passer sans transition dans la même émission au sujet suivant, consacré cette fois-ci à la condition de la femme dans le monde arabe et musulman. On a eu droit à la lutte des féministes, aux femen tunisiennes, aux archives montrant la long cheminement de la « lutte pour la liberalisation » de la condition des femmes, en partant bien sûr de la période coloniale et ses histoires de « dévoilement » connues comme « symbole de modernité ».

Le problème fondamental disait une philosophe invitée de l’émission est … le sexe et le corps de la femme. C’est cela ZE SUJET à ne pas éviter si l’on veut changer les choses, affirmait-elle avec son air très …. philosophique à 2 dinars. L’occasion est donc mise à profit de tous les préjugés sur la société musulmane présentée comme « arriérée », misogyne, violente … et autres belles images du même genre.

A mes yeux, cette émission est une catastrophe du point de vue intellectuel. Aucune respect pour l’éthique qui consiste à eviter les propagandes trop prononcées quand on se prétend journaliste et visant à informer les gens, et non pas à les lobotomiser avec une tchektchouka sans queue ni tête, si ce n’est diffuser encore plus de désinformation à propos des musulmans, de l’islam et des questions liées à cette actualité.

Des préjugés et des amalgames ont été matraqués sans bornes aucune. Une honte journalistique qui ne choque quasiment personne. Tapez sur les musulmans et tous les coups sont permis. C’est ainsi que compte faire l’élite dominante française pour « lutter contre la radicalisation de ces monstres qui vivent parmi nous » comme ils disent.

Chez nous on dit face à ce genre de cas … Allah yahdi ma khlaq.

Samir 04 03 2016

Nouveautés

Discussions

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *