A cut sirk agui – le retour (février 2016)

Salam alikom Azul

C’est la nouvelle édition de votre journal Acut D sirk agui qui commence, et c’est un retour qui s’annonce très « vu iqaqahen » 🙂

– D’abord annoncer cette condamnation qui vient de tomber. Le militant du collectif des chomeurs algériens Belkacem KHENCHA vient de prendre une condamnation ferme à payer une amande de 100 000 dinars algériens (10 millions), pour soit disant outrage à corps constitué. En réalité il s’agit là d’une enième intimidation car le jeune militant est autonome et ne relève d’aucune officine du régime en place. Khencha est un militant réellement libre et impossible à corrompre. Et c’est justement ce genre de militants qui fait peur au régime en place.

Avis donc aux militants autonomes, et solidarité indefectible avec Belkacem Khencha. A noter que son avocat Maître Ahmine a d’ors et déjà annoncé que ce jugement fera l’objet d’un appel.

– Pollution alarmante à El Oued. Je vous invite à voir ces quelques images extraites du film de Yann Arthus Bertrand, l’Algérie vue du ciel. Cela parle de la ville de El Oued dans le Sud Est algérien. La pollution des nappes fréatiques, vitales pour la population, pour la faune et pour la flaure est très imprtante. regardez ça.

– « Le général Benhadid est un héros » a déclaré un « opposant » algérien aujourd’hui sur les ondes d’une télévision. Pour rappel le Général Benhadid a été incarcéré suite à des déclarations incendiaires contre Bouteflika Said, le président junior traité de fou par le général à la retraite, dans un entretien accordé à une webradio algérienne. Il avait aussi lancé une véritable bombe à propos de l’implication des « services » dans les actions terroristes attribuées généralement aux groupes dits terroristes.

Ainsi donc, on ne rigole pas avec le frère du président et avec l’oligarchie et les gangs qui l’entourent. La guerre pour le pouvoir et pour rente qui l’accompagnent fait en ce moment rage là-haut sur les hauteurs d’Alger.

Mais une question se pose …. Ces coups de force, coups sous la ceinture et autres actions d’enfumages médiatiques, finiront-ils par faire exploser le régime de l’intérieur? La question reste posée.

– Passons maintenant à l’affaire Djezzy. Une affaire qui met au grand jour les relations malsaines déjà existantes entre le régime algérien, ses décideurs réels et les investisseurs sionistes de la place financière internationale. Pour rappel, le scandale se produit quand deux journalistes algériens se sont permis de faire un scandale et de rappeler devant les caméras et à l’occasion d’une conférence de presse de l’opérateur Djezzy, les positions ultra sionistes du propriétaire ( en partie ) de la société Djezzy. Tout dans cette affaire fait penser à un autre reglement de comptes au sein des gangs qui détiennent l’Algérie par la force et le trafic. Même la cause palestinienne n’échappe pas à cette triste réalité.

La vidéo des deux journalistes dégagés manu militari de la salle de conférence, a fait le buzz sur l’internet algérien. Le scandal est ainsi instrumentalisé pour déstabiliser l’opérateur et les jeunes algériens découvrent les accointances très serrées entre les décideurs algériens et l’entité sioniste. Oumazal, ceci n’est que la partie visible de l’iceberg ya chabab.

– Il faut savoir entrer dans le moule ya akhi 🙂

Ainsi tu seras plébiscité, recherché et mis à la Une. Les inconditionnels des moules vont t’adorer, te trouver délicieux, beau, intelligent et surtout pertinent. Tu seras consommé par toutes et tous … et tu feras probablement beaucoup de tunes 🙂
————-
C’est ce qu »on appelle l’Effet Moules Frittes 🙂

– Et pour finir notre épisode d’aujourd’hui. Je vous propose de voir ou de revoir ces images insoutenables qui nous viennent de la Palestine meurtrie par le colonialisme israélien. La jeune fille Yasmine Mohamed vient d’être abatue par des militaires israéliens et regardez la violence de l’intervention contre une population civile et désarmée. Ainsi donc va le quotidien des palestiniens depuis 1948. Humiliés, colonisés et assassinés devant les caméras du monde entier. Et personne à ce jour n’a rien fait pour arrêter ce massacre.

Allah yahdina w yahdi ma khlaq.

L’émission d’aujourd’hui est terminée.

Rendez vous la semaine prochaine Incha Allah.

Samir

Twitter

Rédaction Écrit par :

Un commentaire

  1. achoughar
    9 avril 2017
    Répondre

    MONSIEUR HCHICHA TU EST COMME LE CHAMEAU (et franchement tu est pour la culture des chameaux arabokhroroto) c’est ta tête qui est polluer pourquoi ? simplement comprend bien si un corps a une tumeur maligne il faut faire une ablation cad l ôter sinon c est une mort certaine a court ou a long terme et si un corps a un corps étranger qui n est pas compatible le corps le rejettera ou essayera du-moins et si il ne peut pas c est la mort aussi .
    je suis un kabyle cad lahough akballa (j ai la droiture dans mes gènes) vous vous étés peut être conciliant démocrate universel je dirai intellectuelle aussi musulman (honnête mais en vrais naïf) .
    maintenant comprend bien le kabyle en tant que peuple n a pas le temps c’est sa survie qui est en jeu . cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *