URGENT. Le Général Hassan attaqué par une « Toba » à la prison de Blida

Nous avons appris ce matin, suite à la conférence de presse animée par l’avocat du général actuellement détenu à la prison militaire de Blida, que ce dernier a été attaqué cette nuit par une « toba », une race très particulière de rats qui sévissent dans les prisons algériennes. Les tobas de la prison militaire de Blida sont « spécifiques » et connues pour être énormes et pouvant s’attaquer à des prisonniers pris au piège dans les cachots de cette prison.

En effet, le général-major du DRS (les services de renseignement algériens) et chef de la direction de lutte contre le terrorisme, de son vrai nom Abdelkader Aït Ouarabi dit Hassan, a été arrêté à Alger le 27 août précédent et transféré à la prison de Blida sur la base d’un mandat d’arrêt du tribunal militaire de cette ville dans l’attente de son procès. Pèsent ainsi sur lui de lourdes accusations de faits graves de terrorisme, de détention d’armes de guerre et de constitution de groupes terroristes entre autres.

Maître Sellini, avocat au barreau d’Alger et officiellement désigné pour défendre le redoutable général actuellement détenu a rapporté lors de sa conférence de presse qu’il avait rencontré dans la matinée même son client qu’il décrit être en très bonne forme, et que celui-ci lui a raconté l’accrochage qui s’est déroulé la nuit dans sa cellule avec cette « énorme toba qui a profité de la nuit pour lui tendre une embuscade ». « Le général connu pour son courage, affirme l’avocat, s’est défendu comme un ours face à ce rat et la bataille aurait duré plus deux longues heures avant que le général ne puisse éliminer et éradiquer le rat qui probablement était télécommandé par des forces qui restent à déterminer » a enfin affirmé l’avocat.

Ce récit a bien évidemment ébloui les journalistes présents lors de cette conférence de presse, et Maître Sillini a due répondre à de nombreuses questions à propos du moral et de l’état de santé du général après cet accrochage. L’avocat a néanmoins tempéré l’euphorie journalistique ambiante par cette phrase qui aura laissé tout le monde dubitatif ; « Le rat de la cellule 25B a été éliminé mais il reste des rats résiduels dans cette prison que le général Hassan a bien l’intention d’éradiquer totalement si une condamnation à de la prison ferme l’obligeait à rester plus longtemps en détention ».

Nous vous tiendrons informés dès que nos sources à l’intérieur de la prison de Blida auront donné plus de détails à propos de cette affaire. A suivre donc.

FICTION par Samir El Manqar
06 septembre 205

Twitter

admin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *