Dis, pourquoi vous êtes ainsi des barbares ?

Ceci est une petite anecdote qui me revient 🙂

Je l’ai déjà racontée je pense, mais cette histoire me revient à chaque fois que ces histoires de barbaries nous sont ainsi imposées.

Une fois, je faisais encore mes entretiens pour trouver un premier travail à Paris, je suis passé par un bureau de directeur de grande école parisienne, que je n’oublierai pas de sitôt. C’était vers l’année 1999/2000

Après avoir réussi les tests techniques, je devais passer comme d’autres candidats un entretien oral et individuel avec le directeur et son adjoint. Ceci après une première réunion en groupe avec ce même directeur et son équipe d’admission.

Pendant la réunion en groupe, le directeur s’est montré très irrité par les noms à consonance arabe qu’il y’avait dans la liste des candidats ayant réussi les premiers tests. Il n’hésitait pas à le dire avec une arrogance très remarquable.

Seuls dans son bureau pour l’entretien individuel, il m’a harcelé avec des questions du genre, Pourquoi les arabes et les algériens en particuliers sont-ils des barbares ? Comment expliquez-vous le fait que vous aimez vous égorger les uns les autres ? … etc etc

Je l’avoue que je pouvais au départ répondre à ce type de questions très simples, mais son insistance et son arrogance ont fini par me faire sortir de mes gangs pour lui dire au final ce que je pensais de son niveau d’analyse de la situation, et de son ignorance flagrante des problèmes que vivent les peuples de la rive sud de la méditerranée.

Il en a eu pour son compte, et je ne l’ai même pas autorisé à continuer la discussion. J’ai mis moi-même fin à l’entretien.

Je me rappelle aussi de son directeur adjoint, le seul à avoir assisté à tout cela, sans qu’il ne dise un seul mot. Ce monsieur m’a rappelé plus tard pour m’informer qu’il souhaitait me recevoir pour un éventuel recrutement. Car il trouvait que les résultats de mes tests étaient bons, malgré l’incident avec son directeur pendant l’entretien, me disait-il au téléphone.

Voilà, pour ce souvenir qui remonte à la surface presque à chaque fois que ce sujet des attentats s’impose à tout le monde comme en ce moment.

Samir. Paris le 13 01 2015

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *