Algérie – un Changement Radical ou le chaos ?

supporters-algériensToute la classe politique algérienne et même celle de l’opposition (à peine quelques exceptions à cette dernière) s’accorde à dire que la « solution » consiste à organiser des élections qui se doivent d’être propres, transparentes et respectées. Ainsi donc notre salut passera, disent-ils tous, par des élections qu’organiserait ce régime tant honnis, y compris par une partie de sa propre base.

inta 3abit … wela 3abite ya abou gazayri ? … comme disent les égyptiens. 🙂

Une dictature n’organise jamais sa propre dissolution, et encore moins quand celle-ci dispose de milliards de dollars de butin de … guerre.

La « solution » consiste à mon avis, à passer réellement par le peuple pour mettre en place une vraie république démocratique, viable et acceptable par TOUS les algériens soucieux de mettre en place cette république. Les façons de le faire existent bel et bien (contrairement à la propagande ambiante et au défaitisme de beaucoup de nos concitoyens, et l’exemple tunisien est heureusement là pour nous montrer le bon chemin, au moins concernant ses grandes directions.

Nul autre chemin me semble t-il aussi, que de passer par une démarche d’une « élite algérienne reconstruite », renouvelée et surtout mise devant ses responsabilités historiques face au destin de notre pays.

Sans cette démarche, les conséquences sont bien sûr connues de tous, et très vite surviendra quand même un « changement » lourd pour les algériens (largement prévisible) , et il risque très probablement de s’imposer par la force et le chaos … la violence et le chaos étant les inévitables issues au statut quo actuel qui ne fait qu’empirer une situation déjà grave et dramatique pour nous tous.

Allah yostor

Samir 08/02/2014

Nouveautés

Discussions

Twitter

Rédaction Écrit par :

2 commentaires

  1. Amoqrane
    5 mars 2014
    Répondre

    Pour le  » changement radical « , il faut d’abord  » changement radical de l’ opposition. Dénoncer et (pour) en finir avec cette fausse opposition, les faux opposants, les faux débats, les faux partis (foutus, morts), la fausse opposition ( neutralisée, bon nombre de partis sont crées par la SM-DRS), les faux-démocrates, les faux intellectuels, les faux-diplômés, ……

    Alors, il n’y’a pas que les débats qui sont faux ! Même les mots, les vocables, les termes ! Mais, alos que veulent dire en Algérie tous ces mots et discours  » doux et mous  » comme gouvernance, alternance, transition…tant on sait que pour saisir ou cerner la véritable et réelle nature du Pouvoir en place, il faut aller chercher dans le  » lexique de la Jungle  » tant la  » rapacité, la férocité et la cruauté des Généraux criminels et mafieux ressemblent au charognards, aux prédateurs, aux félins, aux sauvages….

    Il faut donc et d’abord en finir avec le  » discours doux et mou « , et commencer par le commencement, c’est-à-dire la question principale et fondamentale, celle de  » la nature du pouvoir régnant « . C’est la question principale et pour le position politique d’un parti, et pour un taravail de recherche universitaire ou journalistique, bref. Nous avons affaire à un Pouvoir militaire et clanique, qui repose sur un  » trépied « : -1) La Police politique (DRS), -2) Commandement militaire (DRS & Etat-major), -3) Les Clans rivaux (unis contre la population, (bien que) désunis entre eux)….comme les (meutes) de loups., le Clan le plus fort étant le Clan fortement au DRS. Remarque : on retrouve le DRS aux trois « pieds », leviers du pouvoir, car le DRS est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir », c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafio-bureaucratique » qui détient le Pouvoir dictatorial, total, intégral, absolu..…Le DRS est une  » organisation criminelle et mafieuse « , formée sur le modèle  » gestapite « , en référence à la Gestapo hitlérienne, en raison du fait que la violence extrême (attentats, massacres, assassinats, tortures, rapts, etc.) est sa matrice principale…..

    Dire aussi que la crise « est multidimensionelle, et fondamentalement politique, car liée à la question de la légitimité politique, en suspens depuis 1962 « . Secundo, dépassionner le front idéologique et culturel, le seul moyen étant de proner le pluralisme cuturel, linguistique, cultuel, religieux, etc. Tertio, reconnaitre que la seule alternative  » valable et viable  » est  » l’alternative démocratique « , donc la construction de l’Etat de droit social, pluraliste et moderniste…..Quatro, isoler les  » extrémistes de tous bords  » qui font qu’il est, vu  » l’écartement des positions (vers les extrèmes), impossible de trouver de nos jours les  » convergences, compromis et coordinations  » nécessaires à la fondation d’un Grand Pole d’opposition  » oppositionnelle « , démocratique, moderniste, progressiste, anticolonialiste, anti-impérialiste, farouchement-radicalement-frontalement-directement opposé au Régime militaro-mafieux et ses « alliés-les-extrémistes-de-tous-bords  » (tous les extrélmistes sont entretenus et instrumentalisés par le DRS)…..

    Mots-clés. La crise est d’abord politique. Oppostion oppositionnelle. Pole d’opposition  » oppositionnele « . Isoler les Extrémistes tous (manipulés par le DRS). Viser la construction d’Etat de droit (social, pluraliste, progressiste, moderniste). Seule l’Alternative démocratique. Seule une « Opposition véritablement oppositionnelle !

  2. Amoqrane
    11 mars 2014
    Répondre

    C’EST CONTRE LE SYSTEME MILITARO-MAFIEUX TOUT ENTIER qu’il faut s’insuger, nous insurger, de manière pacifique, en déjouant les manipulations et les provocations des criminels et mafieux du DRS.

    LA POLICE POLITIQUE DOIT ETRE DISSOUTE IMMEDIATEMENT ET DEFINITIVEMENT !

    A bas « tout le système militaro-mafieux » , globalement et dans le détail !

    A bas le Régime-Pouvoir militaro-mafieux tout entier, en général et en particulier !

    A bas tous les Clans / Factions / Cercles militaro-mafieux ! Et le Clan Mediene (DRS / néo-MALG)) et le Clan Boutef (ex-MALG) ! Tous les Clans dehors ! Dégagez !

    A bas les Maîtres du DRS , ces assassins et prédateurs, corrompus et corrupteurs/manipulateurs !

    A bas les Généraux criminels et prédateurs !

    Attention aux manipulations et provocations du DRS ! le DRS qui a des partis-officines, des associations-relais, des  » organes de propagande  » (presse pourrie et blogues infestes) , des milliers de provo-casseurs / baltaguias, des milliers d’indicateurs et indicatrices, rabatteurs/trices, informateurs/trices…..

    Pour la dissolution immédiate, effective et définitive de la Police politique, et toutes ses ramifications
    et tentacules, tous ses prolongements et ses bras armés et politiques, ses partis-officines, associations-relais, ses journaux pourris, ses sites et blogues infestes, ses milices assassines, ses escadrons de la mort, ses troupes d’assaut, ses groupes dits (pudiquement) d’auto-défense, ses groupes armés (islamistes, terroristes, djihadistes, etc. GIA, GSPC, AQMI.. crées dans ses Labos’)…..

    La Police politique est une « organisation criminelle et mafieuse » formée sur le « modèle gestapiste » , la violence extrême étant sa matrice principale, son identité : le DRS n’est pas le DRS s’il ne sème pas la terreur ! C’est bien la branche « police politique » du DRS que je désigne ! Cette Police politique qui a pour mission la surveillance généralisée et la répression permanente de la population civile et de l’institution militaire……au profit de la « caste militaro-mafio-bureaucratique dirigeante » qui pille et accapare les richesses du pays, et massacre la population .

    Sans la supression de cette Police politique « gestapiste » , criminelle et mafieuse, omniprésente et omnisciente, oppressive et encombrante….. il n’y’aura pas de  » transition politique  » vers la démocratie, ni d’Etat de droit…..Car cette Police politique a dévoré le pays (Cf. Mécili), gangréné la société, cassé toutes résistance pacifique, terrorisé les individus et régenté la société. Car le DRS est « partout et nulle part » ! « Partout » , du fait de son quadrillage systématique, la surveillance généralisée et le contrôle total de la population et de l’armée. « Nulle part » , en raison de son organisation et sa structuration secrètes, invisibles, imperceptibles…mais décelables ! Le DRS est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir », c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafio-bureaucratique » qui détient le Pouvoir dictatorial total, intégral, absolu..…

    DISSOLUTION du DRS et ses annexes et succursales, mais aussi la  » REHABILITATION DES VICTIMES  » et  » L’INCULPATION ET LA DEGRADATION DES MAITRES DE LADITE POLICE POLITIQUE  » . La réhabilitation des seules victimes non impliquées dans des actes de violence, de terrorisme, même quand elles sont manipulées et instrumentalisées par la SM-DRS. Car, il faut rappeler que la plupart des Attentats sanglants sont les besognes criminelles de la dite Police politique : destruction du Port d’Annaba en Juin 1964, l’affaires de poseurs de bombes en 1975, la destruction de l’Aéroport d’Alger en Aout 1992, les attaques d’El Guemmar et la casernes de Cherchel, la récente affaire de Tigentourine-In Aménas….qui a amené les Gouvernements et Pétroliers occidentaux à exercer la pression sur le Régime dictatorial, en exigeant la restructuration du DRS, et la révocation des fusibles visibles, les Officiers, notoirement connus pour leur implication dans les crimes de masse : les Généraux Ait Ourib, Tartag alias Sahraoui, Djebbar, etc. etc. Tous les Officiers impliqués dans les assassinats, massacres, attentats, rapts, viols, création et manipulation des groupes terroristes, milices, escadrons de la mort…..doivent être  » inculpés et déchus de tous leurs (faux) grades et distinctions (de complaisance)…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *