Le temps de la Contre-révolution … Le sale temps !

Quel temps de m… nous traversons !

C’est le temps de la contre-révolution globale et généralisée dans les pays de la région. Il n’y a que la chère Tunisie qui continue tant bien que mal à avancer de manière cohérente dans la phase de transition vers un Etat de Droit et vers un pays apaisé du point de vue des institutions démocratiques.

Partout donc, les dictatures s’accrochent et les tueurs sortent de derrière les bois pour mettre fin à cette marche des peuples vers la dignité et vers un destin respectable.

L’Algérie pour l’exemple est en plein dans cette phase depuis le début des années 90 … et le prix qu’ils ont fait payer au peuple dépasse toutes les limites supportables, comme nous le savons tous. Face aux poussées incompressibles du peuple algérien pour une sortie définitive de la dictature, le régime algérien ne fait que tenter de renforcer ses digues qui tentent de maintenir le système + ou – débout, et le régime n’y serait jamais arrivé si ce n’est l’énorme manne pétrolière qui lui permet, pour le moment encore, d’acheter , des digues , encore des digues et toujours des digues.

Tous les peuples de la région sont ainsi punis de s’être révoltés contre leurs bourreaux, et leurs complices d’ici et d’ailleurs vont redoubler de férocité à mesure que le temps passe, et que les digues cèdent à la pression du peuple.

Il n’y a aucun doute que la phase actuelle, celle de la contre-révolution violente va passer, et la région vivra dans la dignité tôt ou tard. Un peuple réveillé ne se couchera plus jamais, c’est la grande Histoire des hommes qui nous l’apprend ainsi.

Allez le dire à tous ces tueurs, ces voleurs et à tous leurs complices, civiles, militaires, arabes, kabyles ou occidentaux … il faudra rendre des comptes jusqu’à la dernière goutte de sang versée dans le but de garder les pouvoirs et les privilèges qui vont avec.

Iji gaa Nharkoum … votre jour viendra très bientôt incha allah.

Samir 29 09 2013

Nouveautés

Discussions

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *