Confusion et brouillard concernant la scène politique algérienne

MokribaJuste une petite remarque à propos du champs politique algérien.

Vous l’aurez tous remarqué à quel point il est lui aussi opaque, illisible et incompréhensible. On ne sait pas « qui est qui », « qui fait quoi » et qui sont les acteurs politiques en présence.

Je pense que l’une des premières choses à faire, si l’on veut réellement avancer, consiste justement à commencer à rendre les choses claires, pour le commun des citoyens. Jusqu’ici plusieurs personnages jouent des rôles troubles et troublants, se présentant comme « opposants » alors qu’ils sont dans le stricte giron du régime. Il y va aussi de même concernant les partis politiques et les médias.

Certains sont de simples éléments d’un camps ou d’un clan de ce régime qui fait « la guerre » à un autre clan de ce même régime. Ceci ne les empêche pas de se présenter comme « opposants » au régime en place, et d’occuper pleinement la scène, en lieu et place des « vrais opposants ».

Vous comprendrez alors, la difficulté qu’on a à comprendre qui fait quoi et qui est qui dans cette « big khalota » consciemment entretenue par ce qu’on considère être la « police politique » algérienne. Cette police qui a pour mission de noyauter et d’infiltrer TOUTES les organisations politiques et de la société civile algérienne, dans le but de les contrôler et éventuellement de les neutraliser.

A mon sens, cette situation doit être éclaircie au plutôt, car dans ce brouillard , plus personne ne fait confiance à personne, plus personne ne fait une lecture « correcte » de la situation et ceci engendre obligatoirement une confusion paralysante et anesthésiante, qu’il s’agit de dépasser avant toute autre action politique qui se prétendrait sérieuse et crédible.

En attendant, la confusion règne, sans que cela ne dérange presque personne.

Bizarre , vous avez dit bizarre ? 🙂

Samir 26/09/2013

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *