Intervention militaire occidentale en Syrie. Mon point de vue

Depuis l’usage d’armes chimiques dans le conflit syrien, certains pays occidentaux ont brandi la menace d’attaques militaires sur le régime syrien. Des menaces de représailles sur fond de guerre civile qui dure depuis environ deux années, et qui aura fait tellement de morts et causé tellement de dégâts pour la Syrie. A relever aussi que cette guerre civile très complexe se déroule dans un pays hautement stratégique du Moyen Orient, notamment concernant « son conflit » avec Israël d’un coté et de l’autre, les relations particulières du régime syrien avec ces « amis » iraniens, russes et chinois.

Certains me « somment de me positionner » à propos de ces éventuelles attaques sur la Syrie via des commentaires sur ma page facebook à propos de la guerre en Syrie et des récentes évolutions de la situation. Des gens à qui j’ai envie de répondre de manière claire via ce post et aussi l’occasion pour moi de clarifier (pour moi-même d’abord) les choses, car elles sont à mon sens fondamentales et complexes à la fois.

D’abord à ces gens qui procèdent par les sommations pour débattre à propos de ces sujets , relatifs aux événements dans notre région, je répond que cette façon là d’interpeller les gens peut relever du « terrorisme intellectuel » tout simplement. Car chacun peut bien sûr s’exprimer sur la situation dramatique en cours en Egypte ou en Syrie, sans avoir pour autant à diaboliser l’autre qui ne pense pas comme vous, sans avoir à catégoriser les interlocuteurs dans « les méchants ». Dans la discussion et les échanges ne priment que la cohérence des raisonnements et le sérieux de l’analyse.

Ceci dit, je passe sur ces gens qui croient avoir tout résolu et démontré par le simple fait de se chamailler et de s’acharner sur une autre personne sur facebook ou ailleurs dans les médias. Les débats d’idées doivent dépasser les personnes ya djmaa :), sinon il vaut mieux traiter tout ça devant un psychologue, en lieu et places des pages facebook d’autrui. Comme j’ai déjà eu à le dire sur mon profile FB.

Ensuite sur le cas syrien et les récentes menaces d’attaques occidentales sur le régime de Bachar « Al Arnab », menaces qui font suite à l’utilisation récente d’armes chimiques dans le conflit.

Mon humble avis, est que toute attaque occidentale sur la Syrie est à rejeter quelque soit l’alibi utilisé pour aller vers ce genre de situations. Ceci est selon moi vrai pour plusieurs raisons, dont la plus importante est le danger suprème que représente une guerre ouverte dans ce pays. Les occidentaux n’ayant nullement l’intention d’aider le peuple syrien en souffrance, ceci étant maintenant évident pour tout le monde. Toutes les interventions de ce genre ont effectivement déjà montré les vraies visées de ces pays qui interviennent ainsi, déjà vu en Irak, en Afganistan ou même en Libye.

L’Ouest a un agenda qui ne correspond pas à celui de l’intérêt des peuples en lutte dans la région contre leurs dictatures sanguinaires. Et je rajouterai au passage que l’Est aussi n’a pas un agenda « rose » pour nos peuples, et que soutenir l’un ou l’autre des blocs n’est pas mon bord non plus.

Le peuple syrien est sorti légitimement « dégager » son dictateur et oppresseur , et la répression militaire s’est abattue sur lui dès le début et avec un grande férocité, ceci avec le silence et/ou le soutien de tous. Ce qui a suivi comme dérives relève donc de la responsabilité du régime syrien d’abord, et de ses alliés directes ou indirectes. Ces alliés là, qui continuent à le soutenir jusqu’à nos jours. Y compris à l’occasion de ces récentes menaces de représailles militaires occidentales. La violence armée est, à mon avis,  de la responsabilité directe de tous ceux qui ont mis la main sur les armes. Le régime syrien en premier bien sûr.

Dans mes positions à ce propos, je n’ai jamais prétendu avoir des solutions miracles ni clefs en mains. Loin de moi cette posture. Je ne m’exprime que humblement à propos de tout ça, et en me positionnant dans le stricte débat d’idées et seulement du point de vue de la pratique saine de la citoyenneté. Voilà tout, et  je n’ai pas non plus à me mettre aux ordres de ceux qui ne retiennent de ces sujets que l’usage personnel ou politique qu’ils en font, qui se servent de ces situations pour régler des comptes tout en prétendant les débattre.

A titre personnel, je n’ai pas d’enjeux politiques à défendre, mais j’ai ma conscience qui me pousse à toujours rester juste et toujours du coté de ces opprimés là qui se défendent comme ils peuvent contre la tyrannie des dirigeants. Une tyrannie symbolique mais tout aussi violente que l’on retrouve d’ailleurs largement sur les réseaux sociaux quand il s’agit d’aborder le sort tragique que vivent les peuples de cette région du monde.

Samir 31 08 2013

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *