Une photo et deux souvenirs d'enfance :)

Il y’a très longtemps, j’ai vu de mes yeux ce spectacle. J’étais enfant et je circulais avec mon frere dans l’une des ruelles de notre village en Kabylie. (Avrid lhara wada à Leflaye)

De mémoire c’était tard la nuit et le spectacle a été très surprenant pour moi, à cause de sa grande dimension et surtout à cause de cette couleur particulière qu’on voit sur la photo ci-dessus.

Le spectacle était aussi très court et furtif, mais assez pour nous effrayer et accélérer le pas pour rentrer à la maison. On avait cru que les extraterrestres venaient de débarquer à Leflaye. Nous en étions surs, car vu de nos propres yeux.

Ceci dit, cette question posée par nos amis d’Azeffoune à Tizi Ouzou (@Facebook) me rappelle aussi une autre anecdote qui concerne cette fois-ci un ami , qui avait assisté un soir à une pluie d’étoiles filantes. C’était à la très jolie plage de Oued Dass à Bejaia. Nous avions 18 ou 19 ans et chaque année nous y passions quelques semaines en camping sauvage entre amis du village. C’était très agréable, mais je raconterai ça une autre fois. 🙂

Ce soir là, notre ami Karim Y. est parti tout seul, loin jusque dans le Oued (assif) qui descend des montagnes avoisinantes et qui va vers la mer méditerranée. Un endroit très joli mais très sauvage aussi. Y aller seul la nuit pour pêcher était un peu fou, mais Karim était comme ça. Il était là pour se reposer et pêcher nous disait-il.

Sauf que ce soir là d’un mois d’Août il s’en souviendra toute sa vie. Car la-bas le ciel était très beau, dégagé et quasiment magique la nuit et Karim a été tellement surpris par la pluie d’étoiles qui descendaient du ciel, qu’il a tout laissé, sa canne à pêche, ses outils, ses poissons, ses claquettes et est revenu dans notre tante en courant et en criant: « levez vous ! fuyez les amis, c’est la fin du monde ! »

Karim n’avait jamais vu ça, ni entendu parler de ce phénomène. 🙂

Voilà, moi-meme je n’ai pas encore vu cette pluie d’étoiles filantes, et j’aurais vraiment souhaité la voir bientôt dans mon village , la-bas, la-haut dans la montagne de l’Akfadou !

Ceci est un billet d’humeur, inspiré par le « flash » qu’on voit sur la photo jointe. J’aime beaucoup observer le ciel, la nuit quand il est très dégagé et que la voûte céleste révèle toute la splendeur de cet univers dans lequel nous ne sommes finalement que …. rien.

Azul i s-hab Ouzeffoun …
merci de m’avoir lu
Et … SAHA FTOURKOUM

Samir

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *