03 mai 2013 – Liberté de la presse en Algérie (Point de vue)

Il n’y a pas de liberté de la presse en Algérie. Tout le monde s’accorde sur ce triste constat, sauf peut être les spécialistes qui occupent les plateaux de télévision, y compris et surtout les plateaux de la télévision française abordant le cas algérien.

J’ai quelques fois eu des reproches de la part d’amis (ou pas d’ailleurs) journalistes qui m’en veulent de « mal parler de la presse algérienne ». Je profite donc de cette occasion pour dire que mes reproches vont à la presse en tant que telle et non pas envers des journalistes qui souvent, font ce qu’ils peuvent dans un contexte particulièrement difficile et travaillé par la manipulation et les pressions sournoises de ceux qui contrôlent d’une main de fer le secteur des médias.

Par ailleurs, nous savons tous aussi, que les conditions de travail des journalistes algériens sont des plus déplorables pour la majorité d’entre eux. Imaginez un peu ce qu’endurent par exemple les jeunes journalistes qui travaillent parfois sans contrat de travail ni assurance, ni droits … et imaginons aussi un peu ce qu’endurent les journalistes régionaux, qui vivent des situations difficiles, loin de la capitale et souvent soumis à la violences des mafias et autres décideurs locaux, qu’ils n’ont absolument pas le droit de critiquer et encore moins enquêter.

Et enfin, j’ai envie de dire toute mon admiration pour celles et ceux qui résistent quand même dans ce monde « louche » des médias algériens. Je pense que le combat et la solidarité doivent continuer…. il reste encore tellement de choses à faire dans ce secteur comme dans le reste des secteurs de la société algérienne d’ailleurs.

La presse doit jouer son rôle de quatrième pouvoir, sans ça nous vivons bel et bien dans une dictature, et ceci est malheureusement vrai malgré les beaux discours que tiennent certains, plus mercenaires de la plume (du micro et de la caméra) que journalistes.

Lire sur El Watan d’aujourd’hui  Des journalistes dénoncent une-situation catastrophique

Bonne fête de la liberté de la presse aux algériens … et bon courage à ceux qui tentent malgré tout de « bien faire » leur travail.

Samir Hchicha

Nouveautés

Discussions

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *