Algérie. Conditions pour en finir avec le régime de la mafia

A mon avis, la conscience nationale du sérieux de la situation et donc du sérieux des solutions à y apporter, est en train de gagner du terrain au sein des populations, sur tout le territoire national.

Deux données importantes viendront, à mon avis, accélérer le déroulement des événements, qui sont déjà en cours et que plus personne ne peut arrêter désormais.

– D’abord il s’agit de la capitale qui est pour le moment fermée à tout rassemblement non strictement contrôlé par les Moukhabarat. Si cette ville et ses environs bougent, la chose risque fort bien de devenir très sérieuse pour le régime.

– Ensuite, il s’agit de la région de Kabylie, qui, si elle se met de la partie, et de manière intelligente tournée vers le RASSEMBLEMENT et l’UNION avec le reste des algériens , et bien si cela se produit, le régime a de quoi s’inquiéter pour ses jours.

Ces quelques remarques sont peut être partielles et d’autres événements peuvent effectivement venir détourner ce fleuve qui se dirige vers la présidence et la direction de l’armée (sa police politique), mais je crois que ces deux seules données suffiront à faire bouger réellement les lignes, concernant cette contestation du régime en place et la prise de conscience toujours plus importante chez nos concitoyens.

Samir Hchicha
16/04/2013

Twitter

Rédaction Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *